Résidence artistique à l'EREA (Établissement Régional à Enseignement Adapté) de Briey 2014/2016

Compagnie Via Verde

La compagnie Via Verde a mené une résidence artistique à l'EREA (Établissement Régional à Enseignement Adapté) de Briey, en partenariat avec le Théâtre Ici&Là de Mancieulles. La thématique de cette aventure ; l'enfance et ce qui peut la menacer, préfigure la prochaine création de la compagnie, « L'Enfant perdu ».

À travers ce projet « pilote » démarré à la rentrée 2014, la compagnie a proposé aux volontaires la création d'un spectacle de l'écriture à l'interprétation, en passant pas la construction de marionnettes, la régie et la communication. Interroger ensemble l’enfance, leur enfance, leur imaginaire, leur capacité d’invention.

Une occasion inédite de se raconter, d’apporter leur savoir-faire et de ne pas seulement être spectateurs, mais créateurs d’une œuvre artistique en devenir. Par ailleurs, dans un établissement qui accueille des jeunes en grande difficulté scolaire et sociale, la thématique de l'enfance abîmée raisonne de façon significative.

Ce projet s'est achevé en février 2016, avec les représentations du spectacle intitulé « Sur le chemin de Julie » au Théâtre Ici&là de Mancieulles. La compagnie entame à présent le deuxième volet de sa recherche sur l'enfance avec la création d'un spectacle réunissant une équipe professionnelle ; « L'Enfant perdu ». Les élèves de l'EREA impliqués lors de la résidence ont pu assisté à l'avant scène présentée à l'issue des deux premières semaines de répétitions debut juin 2016 au Théâtre Ici&Là de Mancieulles.

Journal de bord //1 EREA//décembre 2014

Notre résidence artistique autour de l’enfance a commencé! Elle se déroulera en deux temps; une première année in situ à l’EREA Hubert Martin de Briey, où les élèves créeront leur propre spectacle en décembre 2015, suivi par l’année de la création professionnelle autour de la même thématique de l’enfance, que suivront les élèves engagés dans le projet.

Quelques mots sur l’EREA…

L’EREA Hubert Martin est un Établissement Régional d’Enseignement Adapté. Situé au coeur de la forêt de Briey (Meurthe et Moselle), juste en face de la Cité radieuse de Le Corbusier. Il accueille des élèves de la 6ème aux 2èmes années de CAP en maçonnerie, peinture et restauration. Il comprend un internat et a la particularité de réunir autant de professeurs que d’éducateurs spécialisés. Les EREA sont des établissement publics au nombre de 80 en France métropolitaine. Leur mission est de prendre en charge des adolescents en grande difficulté scolaire et sociale, ou présentant un handicap.

On se lance…

Après moult réflexions et réunions préparatoires, nous avons attaqué début novembre avec ce que nous avons baptisé les ¡BIM! Brigades d’interventions marionnettiques. Durant deux jours, une dizaine de marionnettes de types très différents ont envahi l’établissement de façon sauvage, en faisant irruption dans les classes et au réfectoire, sans que les élèves ne soient informés de ce qui se tramait…Une façon insolite et mystérieuse de lancer le projet, et une manière différente de venir à la rencontre des jeunes, qui ont beaucoup réagi; souvent intrigués, enthousiastes, parfois méfiants ou agacés. La marionnette, espace de jeu pour les plus jeunes, jeu de « bébé » pour les ados…Ce fut passionnant d’aller au front de ces réaction, défendre la marionnette comme un medium qui peut s’adresser à tous, et qu’ici nous leur proposons de créer un spectacle non pas ‘pour’ les enfants mais ‘sur’ l’enfance… Explorer là où l’objet peut raconter l’intime avec pudeur et distance…

Quelques instants des ¡BIM!

Mille merci à Emeline Thierion, Damien Camus et Isabelle Bernay, les BIM’s manipulateurs des marionnettes Jargonos, Maître Pierrot, la Fée, Momotaro, Nastia, Petit bout, Héraklès, Mariodetravail, les masques, et Dragon.

On se lance…

Les jours suivant, le projet se dévoile enfin… En collaboration avec la graphiste messine Cécile Etienne  – son site ici: http://www.cecile-etc.fr/ – nous avons réfléchi à 3 étapes d’affichage massif sur 3 jours…

L’étape 1, qui nous a valu une jolie surprise le lendemain…

La deuxième étape annonce un peu plus la couleur:

Enfin, la 3ème étape annonce l’objectif de ce recrutement: pour créer un spectacle ensemble. Cette étape s’est donc accompagnée de fiches de postes: On recrute: des auteurs, des constructeurs de marionnettes, des marionnettistes, des comédiens, des régisseurs, des costumiers, mais aussi des journalistes, photographes et blogueurs pour couvrir le projet.

Puis nous sommes passées dans chaque classe pour expliquer plus en détails le projet et répondre aux éventuelles interrogations de chacun. Une boite à candidatures a été déposée au CDI de l’établissement. Les professeurs de français ont pris le relais en aidant les élèves intéressés à rédiger un CV et une lettre de présentation. La campagne de recrutement a suivi son cours, et nous avons enfin organisé des entretiens d’embauche avec chaque élève postulant.

Bribes de candidatures

« Pourquoi souhaites tu participer au projet?– ça a l’air d’être génial – l’idée de créer une marionnette qui va vivre ensuite me plait – pour exprimer des émotions que je ne peux pas exprimer autrement – quand j’ai vu la première marionnette, j’ai espéré en voir d’autres – ce serait sympa d’écrire et de jouer une histoire tous ensemble. Je trouve que c’est une bonne idée – je voudrais rêver d’une autre façon – J’ai envie de retrouver l’enfant… »

Alors nous y voici.

Une quarantaine d’élèves ont répondu présents. Un tiers de l’EREA. Dès la rentrée nous attaquons avec les élèves auteurs pour inventer ensemble la trame du spectacle. Enfance, la mienne, la tienne, la sienne, heureuse, douloureuse, fondatrice quoi qu’il en soit, un thème qui nous est tous commun. Proche ou lointaine, l’enfance sera décortiquée durant cette première semaine à travers des jeux d’écriture, de théâtre, d’arts plastiques, des surprises pour convoquer nos souvenirs et fabriquer le terreau du spectacle.

Hâte de commencer, curiosité, prudence face à un thème qui peut se révéler sensible, bonheur de partager et d’offrir un espace d’expression, confrontations, résistances, lâcher-prise, ces futurs moments nous réservent certainement mille surprises et ajustements…

Merci!

Merci à tous les élèves qui ont répondu à notre invitation. Nous tâcherons d’être à la hauteur. Merci à l’EREA de nous accueillir pour ce projet pilote. Merci aux membres de la direction qui nous accompagnent et aux professeurs et éducateurs investis dans cette aventure auprès de leurs élèves. Merci à Loïc Nowak et au Théâtre Ici& Là de Mancieulles, structure porteuse du projet, et à sa fantastique équipe. Merci à Cécile Etienne pour son travail graphique autour du recrutement. Merci enfin à Cédric Brout, journaliste du Républicain Lorrain. L’équipe de ‘L’Enfant perdu’: Sarah Helleringer: accompagnatrice du projet au Théâtre Ici&là, Pascale Toniazzo: porteuse du projet, Isabelle Bernay: assistante à la mise en œuvre du projet, Emeline Thierion: intervenante ponctuelle. Divers intervenants seront aussi sollicités tout au long du projet.

Journal de bord //2 EREA//février 2015

Résidence artistique / L’Enfant perdu / Étape écriture avec 16 élèves auteurs / Janvier Février 2015 / EREA Briey

Fresques d’autoportraits/Présentation de l’équipe des auteurs

Notre résidence artistique à l’EREA de Briey autour du projet ‘L’Enfant Perdu’ se poursuit et trace son chemin si vite que je ne trouve pas le temps de le partager ici plus souvent! Janvier et février ont été les mois des apprentis-auteurs. Dès les premiers jours de 2015, en compagnie d’Isabelle Bernay, assistante du projet, nous nous sommes installées à l’internat de l’établissement, les cartons pleins de propositions de jeux de théâtre, d’écriture, exercices insolites…mais aussi divers documents autour de l’enfance (textes, photos, documents unicef, articles…)…et puis des extraits vidéo de spectacles…et encore des marionnettes de travail pour improviser, inventer, chercher…

A ces nombreuses pistes, il nous a fallu au jour le jour laisser une part à l’improvisation et à l’intuition, au gré des réactions variées et parfois inédites de nos 16 auteurs. Aiguiller la parole autour de notre thématique, tirer doucement les ficelles qui apparaissaient, ouvrir le débat, dévier et offrir un espace d’expression, et puis vivre l’actualité terrifiante de ce début d’année ensemble, parler encore, se perdre un peu, douter, y revenir, ne rien lâcher.

« Bon, à présent, on vous a apporté milles matières autour de l’enfance, on a tous réveillé nos souvenirs, on s’est questionné ensemble. On est pas venues avec une histoire déjà écrite, c’est votre projet, on est là pour vous assister, mais c’est à vous d’inventer l’histoire. C’est votre histoire.

– Mais m’dame, vous voulez dire que vous allez prendre en compte ce qu’on va dire?

- Évidemment!??

- Ben c’est juste bizarre on a pas l’habitude qu’on nous écoute et qu’on puisse décider. »

Les souvenirs d’enfance de chacun sont remontés à la surface, parfois terribles, et parfois tendres. Nous avons été extrêmement touchées de ces partages et de la confiance qui nous a été accordée. Et parfois les moments ont été très durs, la concentration fugace et certains élèves sont partis, volontairement ou non.

Mais nous y voilà. L’histoire du spectacle a été écrite, remodelée, mise en impros, formalisée et validée.

Échos de l’étape suivante très bientôt: la construction des 5 marionnettes d’enfants du spectacle…

 ‘L’enfant perdu’ Projet résidence artistique et production professionnelle 2014/2016 en partenariat avec le Théâtre Ici & Là de Mancieulles et l’EREA de Briey

Journal de bord //3 EREA//Mai 2015

Début de l'étape construction des marionnettes.

Le projet ‘L’Enfant perdu’ suit sa route, entre 2 modelages de têtes et 3 moulages de mains, les jours sont denses et passionnant en compagnie des élèves de l’EREA de Briey où se poursuit notre résidence artistique. En pleine construction des 5 marionnettes qui joueront en février 2016 dans le spectacle des élèves au Théâtre Ici&Là de Mancieulles, et dans une seconde vie dans la création professionnelle annoncée en 2017.

Etapes de contruction :

1-Croquis et plans techniques

2-Modelage des têtes et tirage en résine

3-Tirage des mains

4-Fabrication des squelettes et taille de mousse

5-Assemblage et finitions

La construction des marionnettes a nécessité une dizaine de semaines d'intervention répartis entre avril et novembre 2015 et beaucoup d'heures d'atelier entre chaque semaine de présence. Stéphane Robles a rejoint la compagnie en tant qu'assistant à la construction. Sylvie Maillard nous a également épaulée sur le modelage argile des têtes de marionnettes.



Représentations

Dernière ligne droite !!!

Les élèves de l'EREA ont répété au Théâtre Ici&Là de Mancieulles mi janvier 2016 pour préparer les représentations de leur spectacle qu'ils ont intitulé « Sur le chemin de Julie ».

Manal Soualmia est l’un des auteurs pour le projet L’Enfant perdu. Elle raconte...

« Il était une fois, l’histoire de deux jeunes livrés à eux­mêmes dans la rue, Kelya et Karim. Il était une fois, l’histoire d’une petite fille, Julie. Son père n’est pas parfait. Une nouvelle scène de maltraitance et une mère incapable de l’aider car elle aussi se fait battre... Il était une fois, l’histoire de deux enfants au grand cœur, Anne­Charlotte et Jean­Michel, issus d’un milieu protégé. Un jour, aussi différents soient­ils, leurs chemins vont se croiser, leurs destins vont se lier dans une histoire originale d’amitié et de solidarité... »

Plusieurs équipes ont travaillé vaillamment pour accueillir les spectateurs les 1 er et 2 février 2016.

Comédiens marionnettistes :

BRITTEN Sacha, CABOCEL James, GUILLAUME Angel, FABER Océane, LEMAL Anthony, MUZZOLON Quentin, PERSTNER Jason, KOCH Alexia, MAHILLON Célia, MINI Laura.

Accompagnateurs :

Pascale Toniazzo, Stéphane ROBLES, Isabelle BERNAY et Émeline THIERION

Régisseurs son et lumière :

CHARTON Morgan, HARCHOU Kayss, HECKER Quentin

Accompagnateurs :

Martin RUMEAU et Marc BERNAY DI CLEMENTE

Journalistes (accueil du public, réalisation de l'affiche et des panneaux explicatifs du projet) :

ARCIER Antonio, BASSO BOCCABELLA Alexis, DEGROS Victoria, HUBERT Morgane Cécile, LELIEVRE Yohann

Accompagnatrice :

Julie GOTHUEY

Toutes ces équipe ont été soutenues par Sarah Helleringer, notre fantastique chargé de projet qui a suivi l'aventure depuis ses débuts, patiemment et vaillamment. Lucas Zarba, stagiaire à la cie Via Verde, nous a accompagné et aidé tout au long de ces semaines de résidence.

Ce projet nous a porté pendant plus de 2 ans, de sa conception à sa réalisation, et l'aboutissement de ce travail a été pour tous un grand bonheur et une grande fierté.

Je tiens à remercier chaleureusement toute mon équipe, l'équipe du Théâtre Ici&Là, l'EREA de Briey et surtout les élèves de L'EREA qui nous ont fait confiance et suivi dans ce projet !

Pascale Toniazzo

Presse

Extraits d'articles concernant la première partie du projet à l'Erea de Briey


Et maintenant, on répète!

Projet entre le Til de Mancieulles, la compagnie Via Verde et l'Erea de Briey - (Républicain Lorrain 22-01-2016)

Engagé en 2014, le projet culturel lancé par le Théâtre Ici&là de Mancieulles, avec la compagnie Via Verde et l'Erea de Briey sera bientôt dévoilé au public. Jusqu'à la semaine prochaine, les élèves sont en répétition. Première le 1er février ...



Ils prennent la vie en main

Projet entre le Til et les élèves de l'Erea de Briey - (Républicain Lorrain 8-01-2016)

L'échéance approche. Les 1er et 2 février, neuf élèves de l'Erea seront sur les planches de la Mensuierie pour y jouer "L'enfant perdu", spectacle conçu avec la compagnie Via Verde. Les répétitions ont commencé cette semaine ...



Anne-Charlotte, Keyla et Julie sont vivantes...

Projet entre le Til et les élèves de l'Erea de Briey - (Républicain Lorrain novembre-2015)

Engagé en novembre 2014, le projet de spectacle mené à L'Erea de Briey, en partenariat avec le Théâtre Ici&Là, avance : en janvier prochain, l'heure des répétitions sonnera pour les élèves... et leurs marionnettes ...



La main à la pâte

Projet entre le Til et les élèves de l'Erea de Briey - (Républicain Lorrain 2-avril-2015)

Engagé en novembre dernier, le projet de création de spectacle porté par la compagnie Via Verde avec l'Erea de Briey suit son cours. Actuellement, les élèves conçoivent les marionnettes de L'Enfant perdu. De Aà Z ...



Yann, tes candidatures sont validées !

à l'Erea hubert-martin de Briey - (Républicain Lorrain decembre-2014)

Enclanché le mois dernier, le projet culturel L'enfant perdu, conduit par le TIL de Mancieulles, la compagnie Via Verde et l'EREA de Briey suit son cours. Hier, il s'agissait de recruter l'équipe chargée de la communication ...



L'enfant perdu est à Briey

avec le TIL de Mancieulles et des élèves de l'EREA - (Républicain Lorrain novembre-2014)

Théâtre et marionnettes : Où la base du projet enclanché par Pascale Toniazzo et sa compagnie Via Verde avec l'EREA de Briey. Deux ans de travail en vue sur le thème de l'enfance ...